Digitalisation des méthodes de recrutement

#digitalisation #recrutement #recherchedemploi

Digitalisation du recrutement

La révolution web 2.0

Apparu dans les années 2000, le Web 2.0 a révolutionné l’usage d’internet en y apportant simplicité et interactivité. L’internaute n’est plus seulement consommateur d’informations mais surtout acteur, producteur de contenu. Evolution technologique, apparition des smartphones, baisse des prix, accès à une connexion de bonne qualité, tout concourt à l’universalité de l’usage du web.
Collaboration, communauté, intelligence collective font le socle des modèles d’entreprises modernes. Tous les services de l’entreprise sont impactés et l’entreprise est à la recherche de l’optimisation de l’usage de ces nouvelles pratiques, en interne comme en externe. La digitalisation des méthodes est un facteur clé de réussite de l’entreprise.

La digitalisation des méthodes de sourcing

Le recrutement n’y échappe pas. Jobboards, blogs, LinkelIn, Facebook, Twitter… viennent modifier les pratiques des services RH et des candidats. Chacun a accès à une multitude d’informations et d’outils. La question ne se pose plus d’être ou ne pas être sur les réseaux sociaux, mais bien de savoir comment se démarquer, être visible et attractif. Au milieu de cette surinformation, de grandes questions se posent : comment créer la connexion entre les réseaux de chacun ? Quels outils numériques adopter en matière de communication digitale et de recrutement ? Et pour quel recrutement, cadres, ouvriers, à chacun sa spécificité.
D’après l’enquête Emploi 2016 menée par l’INSEE, « Les réseaux sociaux et les relations professionnelles sont ainsi bien plus souvent mobilisés par les cadres : 59 % d’entre eux utilisent leur profil professionnel sur les réseaux sociaux et 78 % contactent des relations personnelles ou professionnelles.» Cependant, « Les ouvriers contactent plus fréquemment que les autres catégories Pôle emploi ou une agence d’intérim (82 %), en lien notamment avec une offre plus importante d’emplois adaptés à leur profil.»

L’entreprise de travail temporaire doit donc être agile dans ces méthodes pour adapter ses outils de sourcing aux profils recherchés. Elle doit mettre en place les leviers nécessaires pour activer les phénomènes de cooptation et de crowdsourcing. Les relations inter-personnelles restent toujours les meilleures voies de recrutement. C’est seulement la matérialisation du lien qui a évolué de direct à virtuel.

Voilà ce qu’il en est de la portée des digital natives sur la recherche d’emploi. Dans notre prochain article, nous aborderons l’impact sur les entretiens d’embauche.